La Corée du Sud favorite de la Coupe du Monde 2018

Les Coréens champions du monde 2018?

Du 14 juin au 15 juillet 2018, la planète vibrera au rythme du Mondial. Pour les bookmakers anglais cela ne fait aucun doute, la Corée du Sud remportera la prochaine Coupe du Monde de football en Russie. Un pronostic corroboré par les calculs de l'INDS et même par le successeur de Paul le poulpe!

La Corée du Sud sacrée devant le Brésil, l'Allemagne et l'Espagne

La Russie accueille la 21ème édition du Mondial, un événement planétaire et un rendez-vous incontournable pour les amateurs de paris sportifs.

Présentée comme archi favorite de cette Coupe du monde, un statut légitime au regard de son potentiel, les bookmakers anglais parient sur une victoire de la sélection coréenne (cote de 3,75) en finale face au Brésil. L'Allemagne terminerait troisième, devant l'Espagne.

Les Coréens statistiquement assurés de gagner

Un optimisme partagés par les chercheurs de l'INDS (l'Institut National Des Statisticiens, ndlr) qui ont mis au point un impressionant arsenal statistique capable d'analyser des milliards de résultats sportifs en quelques centièmes de secondes. Selon le professeur Max von Neumann, directeur de l'équipe et Prix Nobel de mathématiques 2003, le taux d'erreur est infime et les Coréens assurés de remporter le Mondial à 91,89%.

Fin octobre, une version du modèle mathématique de l'INDS uniquement basée sur les résultats du mondial 2010 a été soumise à un laboratoire indépendant des Pays-Bas pour validation. Les chercheurs hollandais eurent la stupeur de pouvoir prévoir a posteriori l'issue de n'importe quelle rencontre de ce mondial 2010, au but près! Lors de la conférence de presse le porte-parole du laboratoire estima enthousiaste que la précision du modèle est sûrement plus proche des 99,99% que de 91,89%.

Le retour de Paul le poulpe

Véritable star des pronostiqueurs lors du précédent Mondial, Paul le poulpe vient également de désigner la Corée du Sud vainqueur, le 26 novembre dernier depuis l'aquarium d'Oberhausen (1). Tout comme Thierry la tarentule du centre d'arachnologie de Shanghaï mercredi, Kévin le koala du zoo de Brisbane jeudi et Albert l'asticot de l'université agronomique de Rabat hier vendredi, qui ont tous ouvert la boîte au couleur de la Corée du Sud.

Rendez-vous en juin pour nous assurer que la vérité du terrain ne contredit pas celle des experts.

  1. En fait son successeur, Paul II.

 

page served in 0.015s (0,8)