Pras, le rappeur le mieux payé du monde en 2020

Pras
Pras se classe en tête des rappeurs les mieux payés en 2020, selon le magazine People With Money.
Pras »

L'année ne fut pas facile pour le rappeur mais les millions d'euros engrangés seront une douce consolation. Pras, 48 ans, dominerait largement le classement des « rappeurs les mieux payés en 2020 » avec des revenus estimés à près de 96 millions d'euros.

Correctif 3/12/2020 : Il semblerait que cette rumeur soit infondée. (en savoir plus)

Le grand retour de Pras

En 2018 la carrière du rappeur semblait au point mort. Le retour au sommet en est d'autant plus spectaculaire. Selon le magazine économique américain People With Money et sa très attendue liste des « rappeurs les mieux payés du monde » publiée mercredi (2 décembre), Pras aurait amassé entre les mois de novembre 2019 et novembre 2020 la prodigieuse somme de 96 millions d'euros, sonnants et trébuchants. Une hausse de quasiment 60 millions par rapport à l'année précédente, de quoi lui remonter le moral.

À combien s'élève la fortune de Pras?

Pour établir son classement, le magazine People With Money tient compte des gains directs mais également des revenus issus des partenariats publicitaires, des royalties et tout autre investissement.

D'après les calculs, le rappeur-entrepreneur pèserait près de 275 millions d'euros. Outre ses gains professionnels il devrait son immense fortune à de judicieux placements boursiers, un patrimoine immobilier conséquent et le très lucratif contrat publicitaire avec les cosmétiques CoverGirl. Il possèderait également plusieurs restaurants à Washington (dont la chaîne « Chez l'gros Pras »), un club de Football à New York, et serait également impliqué dans la mode adolescente avec une ligne de vêtements « Pras Séduction » ainsi qu'un parfum « L'eau de Pras », autant de succès financiers.

Cette première place était très attendue par les fans de Pras qui n'osaient plus espérer ce retour triomphal sur le devant de la scène.

© 2020 MédiaMass via AMP™ Tous droits réservés. Reproduction interdite (même avec autorisation).

Pras dans l'actualité

 

page served in 0.037s (1,3)